premières mouches !

Je passerai sur les premières 24 heures de Chinook, à quelques détails près …. Nous avons failli le perdre 12-14 heures après sa naissance du fait d’un bouchon de méconium dans ses intestins qui, lui-même, était la résultante du fait qu’il n’a pas réussi à se lever de lui-même tout de suite. Le sol rendu glissant sous la paille par la perte des eaux de la maman a eu raison des premières forces de Chinook. En l’absence de la vétérinaire, nous l’avons mené durant la nuit deux fois aux tétines de Vérone, en le soutenant.

Nous avons lâché mère et bébé dans le manège le matin suivant pour que Chinook puisse se dégourdir. Malgré cela, il se levait très difficilement seul et se tordait … Coliques ?

J’ai désormais quelques comptes à régler avec une vétérinaire qui n’a manifestement pas beaucoup d’expérience dans les poulinages et les gestes de base actuels que l’on prodigue aux nouveaux-nés. La deuxième vétérinaire est intervenue mercredi après-midi et a procédé au ‘sauvetage’. Grâce à un anti-douleur après expulsion du bouchon de méconium (le 1er caca du poulain qui doit être expurgé rapidement pour démarrer le transit intestinal), Chinook s’est redressé en position sternale pour dormir et a entrepris plus calmement de démêler ses ‘aiguilles à tricoter’ qui lui servent de jambes …

Nous avons passé une deuxième nuit sur place, en mode ‘surveillance’ et avons vu grâce à la caméra Chinook se lever de manière autonome durant la nuit. Nous étions rassurés !!! Et Vérone aussi…!

Il a fait très froid durant ces 2-3 jours. Impossible dans ces conditions d’envisager une sortie à l’extérieur. En lieu et place, et très commode, nous les avons sortis chaque jour matin et soir dans le manège. Avons alors pu admirer les magnifiques allures de ce petit bout de ‘gazelle’ … le trot, simple pas accéléré pour suivre maman, puis une esquisse de galop sur l’avant-main (les antérieurs). Trop chou !

(vidéo ?)

Quant à moi, je ne pourrais vous expliquer les états par lesquels je suis passée. Donc, continuons …. ^^ 😉

Après le froid, le printemps ! Le renouveau, les pâquerettes, la lumière, le mouvement … Trop bon !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Commentaires bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.