Tita jubile !

Bon, j’arrête de me prendre le chou …! pour ce soir en tout cas, que j’ai passé à m’égosiller sur la mise en place des premiers éléments de design de ce nouveau blog. Je passe mains tenant à un moment d’écriture avant de sombrer (avec mon sombrero !) dans les bras de Morphée.

Ce 1er avril 2014, je le garderai en mon cœur pour toujours. Il fut tout à l’opposé d’un poisson d’avril, car il est le symbole d’un désir aussi vieux que moi, vingt fois entrevu et cent fois découragé : ‘me payer un cheval’ … Dans cette expression réside toute la résistance ‘sociale’ à s’engager dans une telle aventure : alors qu’on prend un chien ou un chat, on se paie un cheval comme on se paie une voiture… Tout ça parce que c’est un animal imposant, grand, qui mange son pesant de foin et de paille… et qui nous attache encore plus à la Terre et à notre milieu que ne font chiens et chats réunis !

En janvier 2012, mon ami Yves – le propriétaire de Vérone – m’a proposé (Kadô !) de monter sa jeune jument une à deux fois par semaine, après un premier essai en septembre 2011 alors que je vivais encore des angoisses terribles au lever du jour. En retrouvant le rythme du pas et la connexion immédiate que propose le cheval avec la nature, j’ai recouvré le sourire et la sensation de mon être sans angoisse. J’avais la banane !! Imaginez donc quel précieux privilège cela représente de pouvoir monter régulièrement une jument franches-montagnes (abrégé FM) de 3 ans et demi, débourrée de l’été précédent !

Elle et moi, nous nous sommes rencontrées… Alors que je monte à cheval depuis ma jeune adolescence, j’ai découvert avec Yves à quel point un cheval est un compagnon de Vie, un médium (un intermédiaire) entre Soi et le monde, dans le respect et la joie. C’est magique !

Je connais Yves depuis longtemps. Il était encore tout jeune adulte sourd quand j’ai travaillé pour la première fois face à lui, en tant qu’interprète en langue des signes. Nous avons ensuite travaillé ensemble pendant plusieurs années, pour ses besoins de formation ou pour notre activité au sein de l’association Les Mains pour le Dire, aujourd’hui morte et enterrée (sans cérémonie…).

J’ai alors pu suivre son parcours de cavalier, d’abord avec Midway, son premier cheval, puis en compétition internationale de TREC avec Wind de l’Essert ou Cab’ (‘Cabriole’, de son nom officiel ‘Why Not’). Avec Wind de l’Essert, aujourd’hui au paradis des chevaux en compagnie de Midway et tant d’autres, Yves est devenu champion du monde de TREC 2008, l’année où a vu le jour Vérone le 1er mai. Il fêtait ses 25 ans !!

Yves & Vérone, printemps 2008
Yves & Vérone, printemps 2008

Symboliquement, pour rire et par affection, je suis depuis le début la °marraine de Vérone°, cette jolie pouliche qui lui fut offerte en cadeau d’anniversaire après qu’il ait passé les six premiers mois de son existence à confectionner et à tisser avec elle un lien de confiance et de découverte réciproque.

Aujourd’hui Vérone va sur ses 6 ans. Elle est devenue une magnifique jument ‘customizée’ à la tondeuse… pour la période hivernale ! Son poil repousse, elle sera bientôt une belle d’âme alezane, aux couleurs chaudes et ensoleillée de nuances oranges et rousses.

Vérone, hiver 2013-2014
Vérone, hiver 2013-2014

Comment vous exprimer, et lui exprimer, la Joie et le Bonheur qu’Yves me procure en m’offrant un poulain de Vérone … ?

Chaque ligne, chaque image ici résonnera pour moi comme un
°°°°° MERCI °°°°° gros comme ça !!!

En avant vers demain, équilibré, le dos droit, le regard porté devant, droit devant … vision périphérique (et sphérique !) en parfaite attention …

Tita, nuit du 1er au 2 avril 2014

 

ombre de randonneuse juillet 2012
ombre de randonneuses, juillet 2012 (photo à retoucher)

5 réflexions au sujet de « Tita jubile ! »

  1. Ce blog ne raconte, aujourd’hui, que le tout début d’une grande aventure… mais on peut déjà y voir, outre les photos, l’ensemble de ton superbe boulot !! …..résultant, bien sûr, de cette énorme passion.
    Que de joies en perspective ! J’attendrai les prochains chapitres avec impatience…
    Merci, Tita, pour ce partage !

  2. Que dire en te lisant , j’ai eu les frissons, et encore c’est beau et magique, du plaisir à te lire, un vent de joie et celà fait du bien……..

  3. Très belle histoire et belle genèse d’une poussière, devenue étoile, comme celles qu’il a vu briller dans tes yeux en ce premier Avril. Plus que d’étoile « il se dit » que les natifs du premier avril sont porteur de soleil dans leur cœur….. Je vous souhaite donc de « briller » de milles éclats de complicité…. mille fois renouvelées….

Commentaires bienvenus !